Hames-Boucres

Accueil Origines Salles du musée Actualités Pages d'histoire Photos-Dessins Visite de Guînes  


 

Ruelles du Moulin
23 Clochers !
"Les ripailles"

 



 

Remonter
Alembon
Andres
Bainghen
Bonningues
Bouquehault
Boursin
Caffiers
Campagne
Ecottes
Fiennes
Frethun
Guînes
Hames-Boucres
Hardinghen
Herbinghen
Hermelinghen
Hocquinghen
Le Marais
Licques
Nielles les Calais
Pihen les Guînes
Sanghen
Saint Tricat

 


 

 

 

 

 

--Clic droit--

Copiez l'adresse

--Clic gauche--

envoyez un E.Mail

 

 

L'Eglise Saint Martin

Hames et Boucres possédaient chacune leur église. Vers l'an 156O, les deux églises s'élevaient le long de la même rue, distantes l'une de l'autre d'un bon kilomètre: celle de Hames dédiée à saint Martin et celle de Boucres consacrée à la sainte Croix.

Celle de Hames fut frappée par la foudre le 4 février 1764 : elle fut amputée de son clocher et fortement délabrée dans son ensemble. De ce fait, elle fut rapidement rasée. L'église de Hames ayant disparu, le village était privé d'un édifice pour la célébration du culte catholique. La reconstruction d'un bâtiment sur l'emplacement de l'ancien ne fut jamais sérieusement envisagée, peut-être par suite de la proximité de celui de Boucres. Il fut envisagé malgré tout, à partir de l'an 1825, l'aménagement d'un local pour la célébration des offices. Mais ceci fut combattu par le curé de Boucres jusqu'en 1831. Finalement une chapelle de "secours" financée par un don d'un dénommé Martin fut en 1873, érigée sur un terrain de dix ares donné par le baron de Saint Paul. Cette chapelle fut ensuite dédiée à sainte Victoire en souvenir de Mme Auber de Berlaër et inauguré le 28 septembre 1873.

L'église de Boucres a été restaurée en 1701 et un nommé Hedelin s'en rendit acquéreur en 1799 afin qu'elle serve de magasin à fourrage. Destinée ensuite à la démolition, elle fut sauvée par les fidèles et fut louée à la commune jusqu'en 1829 qui l'acheta par la suite. Cette église fut dédiée à l'origine à la sainte Croix. Le clocher ainsi que la toiture ont été remis à neuf en 1996.